France-Bénévolat Dunkerque

Accueillir Informer Orienter

Accueil > Nos partenaires > Partenaires locaux > Partenaires associatifs > FRATERNITE TOUT HORIZON

FRATERNITE TOUT HORIZON

mardi 20 mars 2007

FRATERNITÉ TOUT HORIZON MADAGASCAR

« Je suis venu pour les malades, les pauvres »

Madagascar, aujourd'hui.

- Cette Association est en lien constant avec leurs neuf communautés - religieuses implantées de Tananarive, jusqu’à la côte Est, soit, sur plus - de 2000 km de distance, pour une œuvre d’amour et de partage avec les familles les plus pauvres et en priorité avec les enfants.

En France, nous parlons de « Droit au Logement, à la Santé, à l’Éducation. »

Qu’en est-il à MADAGASCAR ?

La pauvreté à Madagascar est partout :

- Près de 70 % de la population vit au dessous du seuil de pauvreté, avec souvent un salaire de moins d’un euro par jour pour faire vivre leur famille, insuffisant pour un repas quotidien

- Seulement 6 % des ménages, ont accès à l’eau potable.

- 94 % puisent dans les rivières, "là où les zébus ont fait leurs déjections, où les familles ont fait leur lessive", d’où la forte mortalité infantile.

- Sur 10 naissances, seuls deux enfants ont un poids normal. Les autres sont rachitiques.

- L’espérance de vie ne dépasse pas 50 ans.

- A Tananarive, 10.000 sans abris dorment à même le sol, sous des vieilles toiles, les enfants dans des cartons.

- L’accès aux soins coûteux, trop lointains, à des dizaines de km, à pied.

- 75 % des familles sont analphabètes. La distance et leur maigre salaire rendent difficile l’envoi de leurs enfants à l’école.

- Beaucoup de parrainages « 40 à ce jour » sont possibles à raison de 30 € par mois, soit 8 € après déduction fiscale.

- Notre crédibilité est grande, sûre, directe par notre action associée à celle des Religieuses. Tous les dons recueillis sont destinés aux plus pauvres.

- Nos financements nombreux, nos conteneurs ont contribué et continueront à prouver que l’Amitié n’a pas de frontière, que la parole de Jésus n’est pas vaine.

Devant l'école

« Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger et vous m’avez accueilli chez vous ; j’étais nu et vous m’avez habillé ; j’étais malade et vous avez pris soin de moi ; j’étais en prison et vous êtes venus me voir. » (Matthieu XXV, 35-36)