France-Bénévolat Dunkerque

Accueillir Informer Orienter

embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://dunkerque-benevolat.fr/spip.php?page=snip&id_article=137"></iframe>

CES ANES

mercredi 11 avril 2007

Lorsque nous avons accepté de recevoir l’association « Ces ânes » en la personne de son président Maurice Wylleman, nous ne savions pas que nous allions passer un des meilleurs moments de l’année.

En effet, quand cet ancien banquier se met à parler, nous ne pouvons faire autrement que de tomber sous le charme car s’il ne fait pas de doute que cet homme est un communicateur né, il y a du conteur en lui.

Les ânes et lui, c’est d’abord un rêve d’enfant. Un rêve muri tout le long d’une vie d’adulte et qui se réalise au moment de la retraite grâce à un premier projet réalisé : faire le chemin de Compostelle accompagné … d’une ânesse !

Il réalise alors que son affection pour l’animal est partagée. Et d’abord par les enfants. C’est bien plus que de la curiosité et Maurice Wylleman est persuadé qu’il y a une relation privilégiée entre l’enfant et l’âne. Alors, c’est décidé, ce bonheur là sera de celui qui ne vaut que s’il est partagé !

Fin 2002, l’association est créée. Et deux ans après, une ancienne décharge d’ordures ménagères en voie de réhabilitation se libère. Il y a hangar, locaux et grands espaces : un rêve prend forme et la transaction est effectuée avec le SIROM des Flandres.

A partir de cet instant le rêve peut devenir réalité, se développer, mais il conviendra d’abord de remettre en états les locaux, leur donner de l’allure, remplacer les odeurs de mécanique par celles des granges. Une petite mais solide équipe s’est rassemblée autour de l’homme et à voir le résultat, chacun a du se retrousser les manches. Des chemins sont tracés, des clôtures installées, des centaines d’arbustes plantés au fil du temps. Et, pour le patrimoine flamand, une petite chapelle fut érigée à l’ancienne près de l’entrée.

Les ânes dans tout cela ? Maurice Wylleman en a dix aujourd’hui. Il en a acheté très peu. Certains ont été donnés contre bons soins, un autre sauvé de l’abattoir, d’autres offerts car en mauvaise santé. Et quand on entre à présent dans le hangar on se dit qu’il y a du chenil là-dedans : les ânes arrêtent leurs occupations de l’instant et viennent poser la tête sur la porte des boxes, se bousculent oreilles dressées, attendant les caresses. On se rappelle alors de la phrase du président : « Les ânes ont des comportement de gros chiens affectueux ». Et de l’affection, ils n’en manquent pas, j’en suis témoin.

Mais les enfants ? Ils viennent surtout en périodes de vacances, en familles ou en centres aérés. Ils viennent aussi, polyhandicapés, de l’Hôpital de Zuydcoote ainsi que de Centres d’Hébergements.

Les enfants handicapés, c’est le domaine de Sylviane Deprez. Professionnelle à l’Hôpital Maritime de Zuydcoote, elle ne veut pas parler de thérapie via l’animal mais valorise la relation qui s’établit entre l’enfant et l’âne. Une relation très bénéfique certes mais pas de grands mots : l’attrait de l’un pour l’autre suffit et justifie ces rencontres.

Mais si l’âne reste la pièce maîtresse de l’association, d’autres activités sont ou seront prochainement possibles. Citons par exemple le cerf-volant et le BMX . Et, un jour pas si lointain, un son et lumière qui s’appellera ? Peau d’Âne » bien sûr !

Ne retenez pas de tout ceci que cette association vit sur un petit nuage, hors du temps : elle a également crée trois emplois, deux saisonniers et un pérenne. Et, une micro boulangerie, en fonctionnement permettra surement un autre emploi d’insertion.

L’association qui a également ses spécialités de confiture et de liqueur d’églantier est agrée Jeunesse et Éducation Populaire et est membre de la Fédération Nationale des Foyers Ruraux.

Elle est donc équipée pour héberger trois personnes, randonneurs ou pèlerins. Petits déjeuners et œufs du poulailler offerts.

Pensez donc à voir nos annonces, l’association recherche des accompagnateurs (âniers), des bricoleurs, des jardiniers, une secrétaire mais … il faut aimer les ânes et les enfants.


Pour les photos, visitez la rubrique "Galerie".

Messages

  • je m’appelle céline et je sui intéressée par votre association renseignez moi svp twouble57@hotmail.com

    • Bonjour. Je viens de vous répondre en partie par e-mail. Il est important que vous nous donniez quelques informations sur vous telque votre âge, votre adresse, etc. En effet, si vous êtes mineure par exemple, les propositions ne peuvent être les mêmes que si vous êtes majeure. Parfois aussi, certaines personnes ne comprennent pas que notre champ d’action est Dunkerque et ses environs. Si vous êtes par exemple de Nancy, autant qu’on vous donne les coordonnées du France Bénévolat de Nancy que l’adresse d’une association de Dunkerque.
      C’est pour cela que nous mettons systématiquement un formulaire sur nos nouvelles annonces.
      Merci de votre compréhension.
      Bien cordialement.