YES, PEUT ÊTRE. Communiqué de la Compagnie des Mers du Nord.

, par  JPA , popularité : 10%

Marguerite Duras {PNG}

<p style="margin: 0cm 0cm 0pt; vertical-align: baseline; background-color: rgb(255, 102, 0);" class="MsoNormal" align="center"><span style="font-family: 'Verdana','sans-serif'; color: gray; font-size: 48pt;"><span style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 22pt;"><font face="Calibri">de Marguerite DURAS

<p
style="margin: 0cm -1cm 0pt 0cm; text-align: center; "
class="MsoNormal" align="center"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 16pt;"><font
face="Calibri"> <span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;"><font
face="Calibri"><font
size="5"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;"><font
size="5">Jeudi 3 et vendredi 4
décembre

<p
style="margin: 0cm -1cm 0pt 0cm; text-align: center; "
class="MsoNormal" align="center"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;"><font
face="Calibri"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;">représentations
tout public à 20h 30

<p
style="margin: 0cm 0cm 0pt; text-align: center; background-color: rgb(255, 102, 0);"
class="MsoNormal" align="center"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 16pt;"><font
face="Calibri">"la
Piscine", rue du Gouvernement, Dunkerque

<p
style="margin: 0cm 0cm 0pt; text-align: center; background-color: rgb(255, 102, 0);"
class="MsoNormal" align="center"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 16pt;"><font
face="Calibri"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;"><font
color="#000000"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;">réservation
 : 03 28 23 70 69
<span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;"><font
color="#000000"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;">
 

class="MsoNormal" align="center"><font
face="Calibri"> 

<span style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;"><font face="Calibri"><font size="5"><span style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 14pt;">

class="MsoNormal" align="center"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 12pt;"> 
Mise en scène : Brigitte Mounier, <span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 12pt;">avec
<span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 11pt;">Michèle
Fritel, Elena Zhilova, Hervé Degunst

class="MsoNormal"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 11pt;"> 
c<span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 11pt;">ostumes
 : Dominique Louis, s<span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 11pt;">cénographie
 : Hervé Lesieur, l<span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 11pt;">umière
 : Annie Leuridan, régie : Guillaume Defontaine.<span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 11pt;"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif';"><font
size="2"> 

class="MsoNormal"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif'; font-size: 11pt;"><span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif';"><font
size="2"> Co-production :
Compagnie des Mers du Nord /Ville de Grande-Synthe. <span
style="font-family: 'Century Gothic','sans-serif';"><font
size="2"> Avec le soutien du Conseil
Régional Nord-Pas de Calais, du Conseil
général du Nord, de la DRAC Nord Pas de Calais et
de l’ADAMI. 

 
<font face="Century Gothic">L’Histoire :
dans un théâtre près de la mer,  dévasté par la bombe nucléaire, où a survécu une femme encore civilisée A, s’infiltre par le toit un cinquième élément B, à la recherche d’eau et de connaissances.
Ensemble, la vieille résistante et la jeune Leelou, vont reconstituer des bribes de leur mémoire et de notre histoire actuelle.
Finalement convaincue qu’il faut tenter de vivre, l’ancienne cédera à la jeune rescapée du 24 ème désert, le résidu de guerrier que les chefs ont donné aux femmes pour repeupler le monde.
 
C’est une Marguerite Duras inattendue et surprenante qui se révèle dans ce superbe cauchemar collectif, dialogué dans une langue réinventée, primaire et sophistiquée.
Dans l’attente du jour d’après, et peut-être de traverser la mer, elles découvrent les restes de la civilisation anéantie qu’elles ressentent familère et incroyablement drôle et stupide.
 
Quand on vit à côté de la plus grosse centrale nucléaire d’Europe, entourée de 14 sites Seveso et qu’on reçoit tous les ans son ordonnance de la pharmacie des armées pour aller chercher gratuitement son cachet d’iode à la pharmacie du coin, on ne peut pas, un beau jour, s’empêcher de donner forme à ce cauchemar qui nous habite silencieusement.
A croire que Marguerite habitait notre beau littoral Nord.
 
<font face="Century Gothic">Duras, ça parle en nous, souvent, secrètement
"Marguerite, née d’une mère institutrice à Dunkerque.... petite fille sauvage et maigre que les bourgeoises de Saïgon regardaient envieusement tant elle brillait en orthographe et en grammaire, n’ a cessé par la suite de malmener notre langue, d’en perturber les règles, inventant un univers où les mots et leur place dans la phrase conduisent le plus vite et apparemment le plus simplement du monde à la pureté du sens" (L. Adler)

PNG
<carte_gis1|id_article=350|zoom=10>

Navigation

AgendaTous les événements

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018